La Twist
 Bagues
 Boucles d'oreilles
 Pendentifs
 Colliers
 Sur-mesure


les basics

» » » Alexandrite
Exporter en pdf  Exporter en pdf
Alexandrite

ALEXANDRITE ….  ALEXANDRA …

au pays des Tsars

 

 

Nous sommes en Russie, en 1833. Dans les mines d’émeraudes des montagnes de l’Oural, non loin d’Ekaterinburg. Un mineur extrait de la roche une pierre verte. Jusque là rien d’exceptionnel… sauf que cette pierre verte ressemble à de l’émeraude mais ce n’est pas de l’émeraude : le mystère Canada dry ! Petrovskii alexandrite busby

 

 

Le comte Perovskii qui a eu vent de l’affaire parvient à mettre la main dessus. 

Monsieur Le Comte est un ardent collectionneur de pierres précieuses. Une sorte de Lawrence Graff de notre époque. Il est également proche du Tsar Nicolas II. Il confie aussitôt la pierre au célèbre minéralogiste Nordenskjöld pour identification.

 

Toutefois, ce dernier sèche lui aussi sur le sujet. Cette pierre a tout de l’émeraude, mais pas sa dureté….  A son crédit, les moyens de l’époque ne permettent pas une identification aussi rapide que de nos jours !

 

 

 

Un soir de 1834, travaillant à la lumière d’une bougie, la fée électricité n’étant pas encore arrivée dans les foyers, Nordenskjöld approche la pierre de la flamme pour l’examiner de plus près et brusquement... la pierre devient rouge !  Ce n’est pas une émeraude, c’est une variété minérale inconnue jusque là, une découverte !

 

 

 alexandrite changement de couleur busby

 

 

Verte à la lumière du jour, rouge à la lumière artificielle, c’est prodigieux ! Phénomène unique, et quasi magique. Deux apparences qui font que Nordenskjöld nomme cette pierre « diaphanite ».

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

 

 

 

 

Alexandre II russie alexandrite busby

Perovskii, afin de s’attirer les bonnes grâces de la Cour, profite de l’anniversaire du futur Tsar Alexandre II qui fête ses 16 ans le 17 avril 1834 pour lui présenter le spécimen et le baptise de son plein gré Alexandrite ! Le nom « diaphanite » n’a désormais plus lieu d’être.

 

Perovskii fait grand effet et gagne la faveur escomptée. La flatterie est payante …   

Il devient ainsi Ministre de l’Apanage, responsable de l’administration des biens de la famille royale. Cette charge inclut également la fabrication de tous les objets précieux distribués par le Tsar en guise de remerciement, à titre personnel ou diplomatique.

 

Perovskii contribue aussi au développement de l’industrie minière et lapidaire en Russie, faisant en sorte que les plus belles pierres se retrouvent à l’Apanage ou dans sa collection.

En effet, Perovskii, homme peu scrupuleux,  n’hésite pas à utiliser sa charge à des fins personnelles…. A sa mort, par exemple, on trouve chez lui une magnifique émeraude que l’on croyait avoir été volée par le chef des ateliers de tailles d’Ekaterinburg, lequel se suicida en prison…   

 

 

famille Romanov Alexandrite busby

 

 

 

 

La destinée de l’Alexandrite se confond avec celle de la Russie impériale.

Elle devient le symbole du règne d’Alexandre II, … et ainsi de la fin de l’empire des Tsars. Sa couleur verte est le symbole de l’espoir,  caractérisé notamment par la réforme de 1861 -abolition du servage - et sa couleur rouge, celui du sang, de l’assassinat d’Alexandre II, de son petit fils Nicolas II (massacre de la famille Romanov), et de la révolution de 1917. 

 

 

 

 

 

 

Voilà pour le mythe.

Depuis, on sait que ce n’est pas tant la magie que la présence de chrome dans sa composition physico-chimique qui lui permet de changer couleur en fonction de la lumière.

Mais il n’en reste pas moins que l’Alexandrite est encore aujourd’hui une pierre extrêmement rare.

 

Très rare, surtout au-delà de 3 carats, et très chère, particulièrement quand le changement de couleur est très prononcé. Ainsi lors des ventes Sotheby’s Genève du 17 mai 2011 une Alexandrite du Sri Lanka de 12 cts estimée 45-75 000 CHF (soit 34-57 000 Euros), a été adjugée à 254 500 CHF (soit  193 800 Euros).

 

Les mines de Russie ne produisent quasiment plus d’Alexandrites. Le Brésil -mines d’Hématita- la Tanzanie - région de Tunduru- et le Sri Lanka en sont désormais les plus gros producteurs.

 

 

Photo Alexandrite busby

idées du jour

 

Membre de la

Société Suisse de Gemmologie

 

Membre du

 

gia association alumni

 

Tous nos diamants sont certifiés

 

GIA diamant

hrd diamant

 

 
 

BusBy Jewelry livre ses bijoux  en Suisse et au Liechtenstein.

BusBy Jewelry  est une marque déposée et propriété de la société Fantomette Distribution Sarl, immatriculée au Rcs de Genève, Suisse.